Carlos

Carlos

C’est un bien drôle de nom que m’a donné la fourrière qui m’a récupéré errant.

Ici au refuge, même s’ils ne savent rien de mon histoire, ils ont pris le temps de me connaître et savent que dans ce corps massif se cache une boule de tendresse.

Je suis un peu méfiant de ce que je ne connais pas, ce qui fait de moi un excellent gardien. Une fois mis en confiance, je sais me montrer joueur et câlin.